Le saint sacrement

Auteur: Jean-Bertrand Madragule
Date de rédaction: 19/06/22
Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique : C
Année: 2021-2022

Chers frères et sœurs,

Il est environ 23h aux Etats-Unis, le 20 juillet 1969, lorsque Neil Armstrong pose pour la première fois le pied sur la Lune. Alors que toute l’attention de millions de téléspectateurs se porte sur Armstrong, une scène insolite se passe dans le cockpit.

Lire la suite

Trinité

Auteur: Philippe Henne
Date de rédaction: 12/06/22
Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique : C
Année: 2021-2022

« Le Père, le Fils et le Saint-Esprit : pour moi, c’est un peu trop compliqué.  Je me limite à Jésus.  C’est déjà assez.  Le reste, cela le concerne.  C’est sa vie privée » C’est vrai.  La Trinité, c’est un peu comme une maison familiale.  On ne sait pas ce qui se passe derrière les murs, et cela vaut mieux.  Ce ne sont pas nos affaires, sauf que Jésus est venu pour cela sur terre : pour nous dire ce qui se passe entre lui, son Père et le Saint-Esprit.  Il est venu parmi nous justement parce qu’il était envoyé par son Père.  D’ailleurs, dans l’Evangile de Jean, Jésus parle tout le temps de celui qui l’a envoyé.  Et, quand il dit cela, il est un peu comme un jeune amoureux qui parle de sa bien-aimée : il en a plein la bouche.  Pour Jésus, Dieu le Père, c’est toute sa vie.  Il fait ce qu’Il lui dit, même la veille de sa mort : « que ta volonté soit faite ! » Mais il ne dit pas cela parce qu’il est écrasé par l’autorité dictatoriale de son Père, mais parce qu’il est tout entier porté par l’amour de son Père.  Grâce à cet amour, le Christ est capable de toutes les audaces, même celle de venir sur terre pour y mourir tout seul, trahi par ses meilleurs amis.

Lire la suite

La Sainte Trinité

Auteur: Laurent Mathelot
Date de rédaction: 12/06/22
Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique : C
Année: 2021-2022

J’ai toujours l’impression que, dans une homélie sur la Sainte Trinité, on attend le théologien, a fortiori le mathématicien, au tournant. Quel que soit le regard que l’on pose sur le Dieu trinitaire du christianisme, il semble que l’on doive toujours buter sur une explication qui se résume à 3 = 1.

Trois personnes divines, un seul Dieu. Le Père, le Fils, le Saint-Esprit, trois individualités distinctes, pourtant le même et unique Dieu. Me voici donc, théologien et mathématicien, au pied du mur.

Lire la suite

Pentecôte

Auteur: Philippe Henne
Date de rédaction: 5/06/22
Temps liturgique: Temps de Pâques
Année liturgique : C
Année: 2021-2022

Esprit Saint, qui es-tu ? Telle est la question que nous pouvons tous nous poser.  Nous pouvons facilement imaginer ce qu’est un père et ce qu’est un fils.  Cela correspond à notre expérience. Mais un esprit, c’est impalpable, cela n’a pas de consistance, ce n’est pas une personne qu’on peut voir, saisir, toucher.  Et pourtant c’est à cause de l’Esprit Saint que les apôtres sont sortis de leur confinement.  Depuis plusieurs jours, plusieurs semaines, ils vivaient enfermés dans une petite pièce à l’étage, le Cénacle.  Ils avaient peur.  Ils n’osaient plus sortir.  Nous aussi, nous sommes restés pendant plusieurs mois enfermés à cause de la pandémie.  Et pourtant, maintenant encore, nous sommes enfermés par notre peur de la guerre et de ses conséquences économiques.  Nous avons besoin de l’Esprit Saint pour faire comme les apôtres, sortir de notre confinement de peurs et d’inquiétudes.

Lire la suite

7ème dimanche de Pâques

Auteur: Philippe Henne
Date de rédaction: 29/05/22
Temps liturgique: Temps de Pâques
Année liturgique : C
Année: 2021-2022

            L’Evangile d’aujourd’hui est un appel à l’unité et pourtant, quand Jésus lance cet appel, il a devant les apôtres qui sont tous bien différents.  Il y a Pierre qui est généreux et spontané.  C’est lui qui a proclamé à Césarée de Philippe que Jésus est le Messie, le Fils de Dieu.  Il est comme une trompette qui sonne fort et clair.  Mais il est aussi celui qui, par trois fois, a trahi Jésus au cours de sa Passion.  Il était généreux, mais plus impulsif que réfléchi.  Il y a – et il ne faut pas l’oublier – Jacques et Jean, que l’évangile appelle les fils du tonnerre, sans doute parce qu’ils étaient colériques et sanguins.

Lire la suite

Septième dimanche de Pâques

Auteur: Laurent Mathelot
Date de rédaction: 29/05/22
Temps liturgique: Temps de Pâques
Année liturgique : C
Année: 2021-2022

Dans d’autres pays, c’est aujourd’hui que l’on fête l’Ascension. En Belgique nous l’avons célébrée jeudi. Ce qui nous donne ce dimanche « entre deux » … puisque dimanche prochain ce sera la Pentecôte. Un dimanche tellement « entre deux » qu’on peut se demander pourquoi soudainement ce coup de mou, de blues, ce grand retour en arrière au moment tragique de Pâques.

Lire la suite

Ascension

Auteur: Philippe Henne
Date de rédaction: 26/05/22
Temps liturgique: Temps de Pâques
Année liturgique : C
Année: 2021-2022

Jésus ressuscité est monté au ciel.  Qu’est-ce que cela veut dire pour nous aujourd’hui ? Tout d’abord, que Jésus est un vrai, un bon pédagogue.  Une fois ressuscité, Il ne s’est pas précipité au ciel pour rejoindre son Père.  Il est apparu en premier lieu à Marie-Madeleine et aux autres femmes venues au tombeau le jour de Pâques.  Il est ensuite apparu à Pierre, aux apôtres et à différents disciples, dont ceux d’Emmaüs.  C’est à ceux qu’il a voulu tout d’abord apparaître parce qu’ils étaient capables d’entrevoir le mystère de la résurrection.  Ce n’était pas évident de croire en Jésus ressuscité.  Certains disciples auraient pu croire rencontrer un fantôme.  C’est ce qui s’était passé avec Thomas.  Il n’a pas voulu croire en la résurrection du Christ.  Il a voulu mettre son doigt dans les plaies du Ressuscité pour reconnaître ce miracle de la vie.  Seuls ceux qui avaient connu Jésus depuis le début, c’est-à-dire depuis le baptême, pouvaient avoir l’esprit préparé pour recevoir cette nouvelle réalité : Jésus est vraiment ressuscité.  Les disciples d’Emmaüs eux aussi eurent besoin d’une longue explication donnée par leur compagnon de voyage.  Et c’est finalement grâce au partage du pain eucharistique que leurs yeux se sont ouverts.

Lire la suite

6ème dimanche de Pâques

Auteur: Philippe Cochinaux
Date de rédaction: 22/03/22
Temps liturgique: Temps de Pâques
Année liturgique : C
Année: 2021-2022

« Mes chers enfants, je vous quitte... Je vais tous vous bénir, sans exception, vous pour qui j'ai tant prié tous les jours de ma vie, pour que vous soyez des foyers heureux et chrétiens et que vous restiez tous unis ». Ces paroles sont en fait les dernières prononcées par mon grand-père maternel. Après avoir dit ces quelques mots, il a béni ses huit enfants puis s'en est allé tout en douceur et en confiance de l'autre côté de la lumière. A suivi alors le temps de l'apprentissage de l'absence, d'un deuil à devoir faire pour continuer à vivre, une occasion d'enraciner sa propre vie dans ce qu'il avait semé en chacun de ses enfants et de ses petits-enfants. Chaque fois que nous faisons l'expérience d'un deuil, nous sommes forcés de faire ce type de chemin alors que souvent nous ressentons un vide, une grande absence, un profond silence.

Lire la suite

Sixième dimanche de Pâques

Auteur: Philippe Henne
Date de rédaction: 22/05/22
Temps liturgique: Temps de Pâques
Année liturgique : C
Année: 2021-2022

Le texte d’aujourd’hui est bien connu.  Il a donné la prière que nous récitons tous les dimanches à la fin de la messe, après le Notre Père.  Il nous rappelle tout d’abord que la paix du Christ n’est pas n’importe quelle paix.  Il y a à ce sujet un très beau rite que les dominicains célébraient avant le concile.  Le prêtre, après avoir récité la prière, baisait le calice avant de souhaiter la paix du Christ à toute l’assemblée.  Cela nous rappelle une chose importante : la paix, ce n’est pas quelque chose qu’on possède, c’est quelque chose qu’on reçoit.  Nous sommes toujours agités par mille petits soucis.  On ne peut pas rester cinq minutes devant le Saint-Sacrement sans penser aussitôt au repas du soir, au travail du lendemain ou aux soucis familiaux.  Nous sommes sans cesse harcelés.  Le danger, c’est de devenir comme une petite feuille arrachée de son arbre et qui virevolte à gauche et à droite suivant la direction du vent.  Il n’y a plus de paix, plus de calme.

Lire la suite

Cinquième dimanche de Pâques

Auteur: Didier Croonenberghs
Date de rédaction: 15/05/22
Temps liturgique: Temps de Pâques
Année liturgique : C
Année: 2021-2022

Dans le très court extrait d’évangile que nous venons d’entendre, Jean semble se répéter et il y a deux mots qui reviennent d’ailleurs à plusieurs reprises… Le mot « amour » apparaît 4 fois. Il y a cependant un autre terme qui a davantage d’occurrences. Il s’agit du mot gloire ! Ce mot est utilisé 5 fois. Si, dans le langage courant, la gloire est spontanément associée à la célébrité, il en va autrement dans le vocabulaire biblique. Le mot gloire est fréquemment utilisé dans des sens  très différents, presque ambivalents. Glorifier signifie littéralement « donner du poids ». Glorifier quelqu’un, c’est le révéler tel qu’il est, donner du poids à ce qu’il est !  C’est faire en sorte qu’il s’épanouisse, qu’il resplendisse. La gloire de quelqu’un rayonne lorsque de la valeur est donnée à ses paroles, de l’épaisseur à sa vie ! Aimer quelqu’un, c’est le glorifier…

Lire la suite

Cinquième dimanche de Pâques

Auteur: Philippe Henne
Date de rédaction: 15/05/22
Temps liturgique: Temps de Pâques
Année liturgique : C
Année: 2021-2022

Il est intéressant de noter que Jésus attend que Juda soit sorti.  C’est seulement après ce départ que Jésus donne son nouveau commandement : « aimez-vous les uns les autres. » Pourquoi Jésus a-t-il attendu ? Peut-être parce qu’il ne voulait pas le dire à Judas.  Oui, mais pourquoi le lui cacher ? Jésus ne l’a pas caché, mais il ne le lui a pas dit parce que l’apôtre n’aurait rien compris.  En effet, Jésus avait ajouté : « comme je vous ai aimés. » Et comment Jésus nous a-t-il aimés ? Jusqu’à la mort.  Et même plus simplement, Jésus a accepté de renoncer à son confort personnel pour venir parmi nous.  Et cela, Judas ne pouvait pas le comprendre, ni l’accepter.  Oui, Judas a quitté sa maison pour suivre le Christ sur les chemins de Judée et de Galilée.  Il l’a fait parce qu’il trouvait son intérêt.  Jésus parlait bien.  Il disait de belles choses et il était tellement sympathique.  Mais il allait trop loin.  En disant qu’il était fils de Dieu, il dérangeait tout le monde, et surtout le grand-prêtre et les pharisiens.  En disant qu’il fallait manger son corps et boire son sang, il avait scandalisé tout le monde. Non, cela devenait trop dangereux pour Judas.

Lire la suite

Cinquième dimanche de Pâques

Auteur: Laurent Mathelot
Date de rédaction: 15/05/22
Temps liturgique: Temps de Pâques
Année liturgique : C
Année: 2021-2022

Avez vous remarqué le nombre de fois que ce passage d’évangile parle de gloire : « Maintenant le Fils de l’homme est glorifié, et Dieu est glorifié en lui. Si Dieu est glorifié en lui, Dieu aussi le glorifiera ; et il le glorifiera bientôt. » Cinq fois en une seule phrase.

Lire la suite